Libre expression

 

Bien loin des préocupations de la population !

Décidément les batailles juridiques au sein de la majorité de droite de la Communauté d’Agglomération (CASGBS), n’ont de cesse depuis sa création.                               

Le 23 avril 2019, le conseil communautaire votait la mise en place de 16 vice-présidents au lieu de 15 notifiés dans l’article L 5211-10 du code général des collectivités territoriales.                                               

Décision contestée par des élus de la majorité, dressant un recours au Tribunal Administratif pour excès de pouvoir. On vous laisse apprécier l’importance du sujet, par rapport aux problèmes vécus quotidiennement par les habitants de cette CASGBS ; chômage, pouvoir d’achat, transport des lycéens vers E. Galois, abandon de la ligne de bus Sartrouville-St-Germain-en-laye, droit au logement pour tous, etc…                                                                                                                                                               

 

Jean-Pierre CRET, élu de la liste « Montesson l’Humain d’abord »
Permanence le 1er samedi de chaque mois : 10h00-12h00
Bâtiment principal Parc des Sophoras


Halte aux nuisances aériennes

Face aux dérives graves pour la qualité de vie des Montessonnaises et des Montessonnais, nous nous sommes associés avec les villes de Carrières-sur-Seine, Croissy-sur-Seine, Le Vésinet et Chatou pour lancer un appel à lutter contre les nuisances aériennes.

Montesson subit de plus en plus de nuisances en provenance des avions arrivant ou partant de l’aéroport du Bourget. Nous avons fait remonter auprès des autorités compétentes et plus particulièrement la Direction de l’Aviation civile toutes les plaintes reçues.

Avec l’Association des Communes pour la Réduction des Nuisances Aériennes (ACRENA), nous demandons :

  • Le relèvement des altitudes de 300 mètres à l’approche du Bourget comme cela a déjà été fait pour Roissy-Charles de Gaulle conformément au Grenelle de l’Environnement ;
  • L’approche en descente continue : elle consiste à retarder le plus possible le point de descente et à éviter au maximum les paliers, sources de nuisances sonores pour les populations survolées et de gaspillage d’énergie.
  • La réduction du trafic aérien entre minuit et cinq heures du matin.

Nous ne sommes pas des adversaires du transport aérien mais nous pensons que l’on peut concilier les intérêts économiques des activités aéroportuaires et l’indispensable diminution des nuisances sonores pour les populations survolées.

Les élus d’Action et Passion pour Montesson


Privatisation d'ADP : donnez votre avis !

Le gouvernement veut engager la privatisation d’Aéroports de Paris (ADP). C’est un non-sens économique, ADP ayant rapporté 173 millions d’€ de dividendes à l’Etat en 2018. C’est aussi le risque de reproduire le désastre de la privatisation des autoroutes (hausse des péages sans amélioration du service) et l’échec de la privatisation de l’aéroport de Toulouse. Il s’agit aussi d’un enjeu crucial pour l’Île-de-France en termes d’aménagement du territoire, d’économie, de santé et  d’environnement.

 

197 parlementaires de tous bords politiques ont signé une proposition de loi visant à affirmer le caractère de service public de l’exploitation des aérodromes et à empêcher cette privatisation. En application de l’article 11 de la Constitution, elle peut donner lieu à un référendum si 4,7 millions d’électeurs le demandent d’ici au 12 mars 2020. Au niveau national, 835 961 signatures ont pour l’instant été récoltées ; à Montesson, 2,49 % des électeurs seulement ont apporté leur soutien à ce jour.  

 

Si vous souhaitez donner votre avis sur l’avenir de cet outil stratégique de notre souveraineté, nous vous invitons donc à apporter votre signature sur le site officiel : https://www.referendum.interieur.gouv.fr

 

 

Vos élus : Sylvain Thialon, Guy Biancorosso