Libre expression

Montesson Magazine n°11 /mai 2018

BUDGET 2018 : NOUS TENONS LE CAP

Le budget 2018 montre une fois encore l’effort significatif de l’équipe municipale en matière d’investissements :

L’achèvement du dojo et de la salle de musculation attenante ouvriront officiellement en juin ;
Cette année démarre la construction de la digue et de sa compensation dont le budget s’élève à 14 millions, subventionnés à 80 % et les 20 % restant sont à la charge de la collectivité locale (communauté d’agglomération, commune) ; Dans le cadre de l’entretien du patrimoine sur l’ensemble de la commune, un effort particulier sera réalisé dans le domaine routier et des trottoirs ;

Un programme important sur 2 ans sera mis en œuvre en matière de sécurité avec l’installation de la vidéo protection.
En 2018, la première tranche sera installée dans le tissu bâti et en 2019 ce sera dans la plaine.
En septembre prochain, nous inaugurerons le nouvel EHPAD dans le quartier de la Borde, il pourra accueillir 84 personnes, 25 % des places seront réservés aux Montessonnais et 62 emplois seront créés.

Tout cela est financé sans augmentation du taux des impôts locaux, sans endettement et dans l’incertitude du paiement par l’État de la taxe d’habitation.

Les élus d’Action et Passion pour Montesson



BUDGET 2018

Le budget ville 2018 engrange l’excédent budgétaire 2017, toujours très confortable de 3 346 M€. Cette manne représente 18 % des dépenses de fonctionnement 2017. Nous souhaitons que les dépenses de travaux et acquisitions présentés, dépasseront cette année, les 56 % du budget retenu, afin de préserver, améliorer le patrimoine communal, répondre aux besoins de la population (réfection des voiries et trottoirs, amélioration de l’éclairage public, réalisation de la digue de La Borde etc…). Mais ne prévoit pas de défendre, de renforcer les services publics locaux comme ; la santé (accès aux soins), La Poste (transférée à la société privée Carrefour Planet, alors que la ville pourrai assurer ce service public local), les transports ne répondant plus aux besoins actuels (suppression de la ligne 7SG, capacité réduite de la ligne 19), pas de minibus municipal pour transporter les personnes à mobilité réduite et/ou âgées des 3 quartiers, vers des manifestations locales, la Poste, le centre médical, la mairie etc…), la petite enfance (privatisation des crèches), la restauration scolaire (privatisée, coût des repas encore trop élevé malgré la mise en place du QFM), les services sociaux en régression (suppression du portage des repas, diminution de l’aide alimentaire), le droit au logement (16.32 % de logements sociaux sur 25 % requis par la loi) etc…
Que la ville de Montesson, classée 406e ville riche (INSEE) et le CCAS, soient plus à l’écoute, réactive et solidaire des besoins de ses administrés, tels sont nos souhaits !

Permanence le 1er samedi de chaque mois : 10h00 - 12h 00
Bâtiment principal Parc des Sophoras.

Jean-Pierre CRET, élu de la liste « Montesson l’Humain d’abord »

RESEAU DE BUS : LA FAUTE ET L'HYPOCRISIE

Depuis 2005, la restructuration du réseau de bus était étudiée. Lors de la campagne de 2014, puis régulièrement en conseil municipal, nous avons demandé qu’il y ait des bus plus fréquents, plus petits, dans une amplitude horaire élargie.

Certes, un nouveau service est ouvert vers Rueil-Malmaison et il y a désormais des bus du premier au dernier RER sur certaines lignes. Mais la suppression de la desserte de Saint-Germain en Laye et la diminution des fréquences sur l’ex-ligne 19 dans le secteur des Rabaux compliquent le quotidien de centaines de Montessonnais.
Alors que les grilles horaires changent d’habitude en septembre, ce « « séisme » a été déclenché le 16 avril, créant un véritable bazar pour les usagers montessonnais, très peu informés. La faute à la Région Ile de France, à la Communauté d’agglomération CASGBS et au transporteur Transdev, qui n’ont pas tenu compte des besoins locaux, qui n’ont fourni les nouveaux plans et horaires que quelques jours avant et qui nous offrent, pour commencer, une grève reconductible !

Nous dénonçons l’hypocrisie des élus de la majorité municipale, qui siègent à la Région et à la Communauté d’agglomération, mais qui n’ont pas défendu les intérêts montessonnais et qui versent maintenant des larmes de crocodile à coup de pétitions et de réunions publiques : c’est vraiment prendre les usagers pour des imbéciles ! Le meilleur pour la fin : la Région impose aux contribuables de financer des travaux de voirie pour permettre aux bus articulés (très longs) de passer dans nos rues. Coût à Montesson : 60 000 €. Voilà ce qui s’appelle « boire le calice jusqu’à la lie » !

 

Vos élus du Nouvel élan pour Montesson :
Sylvain Thialon, Guy Biancorosso.